Divertisement

Le réalisateur oscarisé Asghar Farhadi condamne l’arrestation de l’actrice de « The Salesman » Taraneh Alidoosti

Le réalisateur iranien oscarisé Asghar Farhadi dit qu’il « soutient » sa Vendeur et À propos d’Elly star Taraneh Alidoosti après l’arrestation de l’actrice ce week-end.

Les médias d’État iraniens ont rapporté qu’Alidoosti avait été arrêté après avoir publié un commentaire sur Instagram exprimant sa solidarité avec Mohsen Shekari, la première personne à être officiellement exécutée par le régime de Téhéran pour des crimes qui auraient été commis lors des manifestations anti-gouvernementales qui secouent l’Iran depuis des mois.

Dans un message sur son compte Instagram officiel, Farhadi a appelé l’arrestation d’Alidoosti, affirmant que s’il « montrait son soutien [for protestors] est un crime, des dizaines de millions de personnes sur cette terre sont des criminels. Il a appelé les autorités à la libérer, ainsi que les cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof, « et tous les autres prisonniers moins connus dont le seul crime est la tentative d’une vie meilleure ».

Panahi, Rasoulof et le réalisateur Mostafa Al-Ahmad ont été parmi les premières célébrités arrêtées lors de la dernière répression gouvernementale. En plus d’Alidoosti et d’autres acteurs, les autorités de Téhéran ont rassemblé des footballeurs célèbres et des influenceurs des médias sociaux qui ont exprimé leur soutien aux manifestations anti-gouvernementales.

Les acteurs Hengameh Ghaziani et Katayoun Riahi ont été arrêtés en novembre pour des publications sur les réseaux sociaux exprimant leur solidarité avec les manifestants. Voria Ghafouri, une footballeuse iranienne, a également été arrêtée le mois dernier pour « insulte à l’équipe nationale de football et propagande contre le gouvernement ». Tous les trois ont depuis été libérés.

La dernière série de manifestations a été déclenchée par la mort, le 16 septembre, de Mahsa Amini, 22 ans, décédée après avoir été détenue par la police des mœurs iranienne pour avoir prétendument omis de porter correctement son hijab ou son foulard. Les manifestations sont depuis devenues l’un des défis les plus sérieux lancés à l’État théocratique iranien, établi après la révolution islamique de 1979.

Alidoosti a été un critique virulent du gouvernement iranien et de ses forces de police. En juin 2020, elle a été condamnée à cinq mois de prison avec sursis après s’être adressée à Twitter pour critiquer la police pour avoir agressé une femme qui avait retiré son foulard. Human Rights Activists in Iran, un groupe qui surveille les manifestations depuis leur début, estime qu’au moins 495 personnes ont été tuées dans les manifestations et plus de 18 200 ont été arrêtées par les autorités.

Ces dernières semaines, la violence de l’État contre les manifestants s’est intensifiée, l’Iran exécutant publiquement certaines des personnes arrêtées pour avoir manifesté. La publication Instagram d’Alidoosti a qualifié l’exécution de Mohsen Shekari, qui a été pendu publiquement le 8 décembre, de « honte à l’humanité ». Majidreza Rahnavard, un autre prisonnier arrêté dans le cadre des manifestations, a été pendu en public le 12 décembre.

Source : www.hollywoodreporter.com

Source : BBNWORLDNEWS

Related posts
Divertisement

est-ce la télé-réalité la plus déchirante de tous les temps ? » bbnworldnews.com/

Divertisement

La chanson de Tom Jones bannie des stades de rugby gallois

Divertisement

voici la réponse, conseil pour le 2 février » bbnworldnews.com/

Divertisement

Doja Cat, Britney Spears, Yung Gravy, Selena Gomez, BLACKPINK, Joe Jonas et Lewis Capaldi – 97,9 WRMF

Sign up for our Newsletter and
stay informed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *